Joli goûter

Cake and the city : la folie cupcake

Depuis quelques années, un vent de rétro souffle sur la pâtisserie : les cupcakes, ces petits gâteaux individuels décorés et recouverts de glaçage, sont la grande tendance du moment. Aux Etats-Unis, ils sont de tous les mariages, allant même dans certains cas jusqu’à supplanter la pièce montée.
Avec quelques années de retard par rapport à nos voisins outre-Atlantique, ils ont enfin conquis la France. Pourtant, ce gâteau de ménagère, symbole des années 50, était tombé en désuétude. Comment, en quelques années, le cupcake a-t-il su se renouveler, au point de susciter un tel engouement ?

Read More Au XIXe siècle, les Anglaises préparaient leur cupcakes à l’aide de petites tasses (d’où leur nom, cup signifant tasse en anglais). La tasse était l’élément de mesure des ingrédients. La recette d’origine était ainsi composée : 1 tasse de beurre, 2 tasses de sucre, 3 tasses de farine et 4 œufs, soit 1, 2, 3, 4. C’est pourquoi on appela également le cupcake « number cake » ou « 1234 cake ». Une autre explication du nom viendrait du fait qu’à l’époque où les moules à gâteaux n’existaient pas, les cuisinières utilisaient des petits pots individuels en terre cuite.
La petite taille des cupcakes leur valut le nom de fairy cake en Angleterre : on considérait qu’ils avaient la taille de gâteaux destinés à des fées. Le cupcake était très en vogue dans les années 50 : on le servait pour toutes sortes d’occasions : anniversaires, Noël, Thanksgiving, Halloween… Puis, il tomba dans l’oubli. Ce n’est que dans les années 2000, grâce à la série « Sex and the city », qu’il redevint populaire.

Les héroïnes de la série dégustaient de magnifiques cupcakes aux couleurs « girly » devant la boutique The Magnolia Bakery à New York. C’est ainsi que le cupcake fut remis au goût du jour. Depuis, on fait la queue pour entrer dans la Magnolia Bakery qui ne désemplit pas, et certains circuits touristiques de New York l’intègrent même pas leur parcours. Les cupcakes bakeries pulullent.
En France, quelques pâtisseries se sont spécialisées dans les cupcakes et les gâteaux à l’américaine : Cupcakes & Co, Berko, Sugarplum Cakeshop, Bogato, pour ne citer que ceux-là… Et le succès est au rendez-vous : ces enseignes proposent des gâteaux aussi beaux que bons, et sont très demandées (d’autant plus qu’elles se comptent sur les doigts d’une main). Les sites et blogs de cupcakes prolifèrent sur la toile.

Car la particularité des cupcakes, c’est qu’on peut les décliner et les décorer de mille façons. C’est un gâteau « girly » par excellence, qui plaît aux créatifs (scrapcooking) et aux amateurs de jolies douceurs. Car il n’y a pas une recette de cupcakes, il y en a mille. Outre la recette classique,  vous pouvez faire vos cupcakes à base de muffins, gâteau au yaourt, de pâte à cake, génoise, gâteau au chocolat… Certains cupcakes sont des chefs-d’oeuvre d’imagination. La décoration des cupcakes est considérée comme un art.
Les esprits chagrins pourraient reprocher aux cupcakes d’être trop sucrés, bourratifs, caloriques, mais en France, les pâtisseries de cupcakes se sont adaptées et proposent des recettes légères, digestes, à base de produits naturels, ou bios. Il n’y a donc plus de raison de bouder son plaisir. Le cupcake, gâteau à la fois gourmand et mignon, tendance rétro-chic du moment, a encore de beaux jours devant lui.

Pour savoir où déguster un bon cupcake à Paris, consultez nos bonnes adresses.

Pour suivre les traces de Carrie Bradshaw à New York : www.magnoliabakery.com

Crédits photos : Rendez-vous-wiki, Ambre le blog, Bulles de mode

Partager l'article :

Vous aimerez peut-être :

L'histoire du café en France
Le Latte Art : les plus beaux dessins sur du café et des bonnes adresses
12 conseils pour créer son café ou petit restaurant

Tags: , , ,

Copyright © 2009 Joli goûter. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
I use true Google 404 Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.