Joli goûter

Damman frères : le thé de Louis XIV

En 1692, par ordonnance royale, Louis XIV accorde à Maistre François Damane, un bourgeois de Paris, l’exclusivité de l’importation et de la vente dans tout le royaume de « tous les cafés (…), le thé, les sorbets et les chocolats. » C’est le début de l’histoire de Damman frères, la plus ancienne société française de thé…

En 1825 est fondé le comptoir d’importation de thé Derode et Dammann, puis en 1925 la société de négoce Dammann frères. Quelques années plus tard, Damman devient le fournisseur officiel de thé sur les paquebots de la Compagnie Générale Transatlantique. Leurs thés font les délices des passagers du Ile de France ou du Normandie.  C’est le gérant de Damman qui lança le premier thé aromatisé : le « Goût Russe Douchka », en 1954.  Comment ?  En voyant son épouse, d’origine russe, mélanger son thé avec un soupçon de jus d’orange.

Longtemps connue des seuls spécialistes et confinée à la distribution auprès des grands noms de l’épicerie fine comme Fauchon et Hédiard, Damman a lancé en 2005 sa propre marque de thés. Je ne peux que vous recommander leurs thés qui sont de bonne qualité, y compris ceux vendus en « sachet » : en effet, Damman a créé le sachet cristal, tissé de fil de nylon et non en mousseline, afin de préserver toute la saveur du thé. De plus, ils ont des prix tous doux (certains sont à 5€ les 100g). Vous pouvez respecter l’Histoire en allant les savourer au salon de thé du musée Lambinet, à Versailles. Les prix défient toute concurrence (1 euro le thé !), le tout dans le cadre cosy et raffiné d’un hôtel particulier du XVIIIe siècle.

Le site de Damman frères : www.dammann.fr
Vous pouvez commander leurs thés en ligne (frais de port offerts à partir de 40€ d’achat).

Salon de thé du Musée Lambinet
54 boulevard de la Reine
78000 VERSAILLES
Tél. +33(0)1 39 50 30 32
Le salon de thé est ouvert les jeudis, samedis et dimanches de 14h à 17h30.

Images : copyright Damman frères. En-tête : comptoir à Tamatave, Madagascar

Partager l'article :

Vous aimerez peut-être :

Faut-il ajouter du sucre, du lait ou du citron à son thé ?
Le chocolat et la reine
L'histoire du café en France

Tags: , , , , ,

  • Pingback: Les meilleurs articles de "Joli goûter" | Joli goûter

  • GIGI

    Je signale en connaissance de cause, qu’à l’église, ce n’est pas le célébrant qui empoche la participation financière ! Celle-ci entre dans le budget paroissial. les rémunérations des prêtres sont mensualisées ( environ 850€/mois ) et les diacres ne sont pas du tout rémunérés par l’Eglise…même si ceux-sont aussi des ministres ordonnés comme les prêtres et qu’ils célèbrent aussi des mariages. Alors dire que 400€ çà vous choque ! La  » participation à la vie de la paroisse  » est souvent de 150 à 200€ qui correspondent aux frais généraux annuel du lieu divisé par le nombre de célébrations. L’électricité, les assurances, le chauffage et l’entretien ne sont hélàs pas gratuits. Le sacrement, lui l’est.

    • Joli Pacs

      Je n’ai pas écrit que j’étais choquée par les 400€ demandés par l’église. :-) Et ça ne me dérangerait pas du tout que ce soit le célébrant qui les empoche, au contraire. Je suis POUR la rémunération des prêtres, surtout avec la crise des vocations.
      Ceci dit, je trouve cette somme tout de même élevée : pour mon mariage religieux, on ne m’a demandé que 100€, ce que je trouve déjà plus raisonnable et à la portée de tous, et la contribution n’était pas forcée mais volontaire… Cdt.

  • Pingback: Les 10 meilleures marques de thé bio : quel thé bio acheter ? | Joli goûter

Copyright © 2009 Joli goûter. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
I use true Google 404 Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.