Joli goûter

Histoire et légendes du panettone, le gâteau des fêtes de Noël italien

panettone dessert de noel

Le panettone, qui signifie gros pain, est une brioche au levain, qui envahit les pâtisseries et les supermarchés de toute l’Italie, de novembre à février. On le connaît tous, au moins de nom. En Italie et dans les pays du monde d’immigration italienne (Amérique du Sud), le panettone est depuis des décennies une institution, un symbole national des fêtes de Noël.

Les origines du panettone

Les pains sucrés (comme le panforte, le panpepato ou le zelten) sont les premiers gâteaux que les hommes ont élaborés. Ils existaient depuis le temps des Romains qui, les jours de fête, enrichissaient leur pâte à pain avec du miel et des fruits secs. Le panettone serait  né autour de 1400, à Milan. Ce pain de fête était préparé par les boulangers et les femmes au foyer aux alentours de Noël avec des produits précieux comme la farine blanche, les fruits confits, le miel, le sucre, les raisins secs et le beurre. La farine blanche était à l’époque réservée aux classes aisées. D’ailleurs, Pan del ton signifie pain précieux. Il se dégustait après un rituel religieux. Le panettone était à l’origine bas, en forme de disque de 15 cm de haut (le panettone basso di Milano). C’est au XXème siècle qu’il a pris de la  hauteur (allant jusqu’à 30 cm de haut) et une forme de coupole, grâce aux nouveaux moules et papiers de cuisson). C’est aussi au XXème siècle et surtout après la Seconde Guerre mondiale, avec l’avènement de l’industrialisation que le panettone s’est répandu dans toute l’Italie pour devenir le symbole du gâteau de Noël national, même dans des régions qui avaient d’autres traditions (comme les struffoli à Naples ou les cucciddati en Sicile). Aujourd’hui, on trouve non seulement le panettone classique mais aussi de nombreuses variantes : avec du glaçage aux amandes, du chocolat, de la crème, sans fruits confits, au champagne, etc.

panettone glacage

Histoire et légendes du panettone

De nombreuses légendes circulent sur qui l’invention du panettone. Selon la première d’entre elles, un certain Ughetto degli Ateliani, amoureux de la belle Algisa, fille du boulanger Toni, décida pour la séduire de travailler chez le boulanger et de créer un pain riche avec du beurre, du miel, des raisins et des fruits confits. Son pain eut un franc succès auprès de la belle mais aussi des autres clients. C’est pourquoi on l’appela Pan del Toni. Une autre légende rapporte l’histoire d’un certain Toni, marmiton à la cour des Sforza chez Ludovico del Moro. Pendant le dîner de Noël offert à la noblesse, le gâteau prévu brûla. Toni improvisa alors un autre gâteau avec les ingrédients à disposition, qui fut le panettone. D’autres racontent que le gâteau prévu avait trop levé et un peu brûlé sur le dessus, donnant ainsi naissance au panettone. D’après une troisième version, Ughetta, une nonne, pour adoucir le Noël de ses consœurs, acheta avec ses derniers deniers des raisins secs et des fruits confits qu’elle fit mettre dans le pain. Son dessert eut un succès au-delà du couvent.

De nos jours, presque plus personne ne le fait maison car sa préparation est longue et laborieuse, d’autant plus que les versions artisanales et même industrielles sont très bonnes.

Crédit photo : Pixabay

Partager l'article :

Vous aimerez peut-être :

Le Tea Time et les Anglais
Le chocolat, c'est comme le vin...
Le Latte Art : les plus beaux dessins sur du café et des bonnes adresses

Tags: ,

Copyright © 2009 Joli goûter. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
I use true Google 404 Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.