12 conseils pour créer son café ou petit restaurant

Le secteur de la restauration est depuis quelques années frappé de plein fouet par la crise. Pourtant, malgré ce contexte difficile, certains lieux tirent leur épingle du jeu. C’est le cas notamment des nouveaux coffee shops qui fleurissent à Paris, et sont the place to be. Voici nos conseils pour ouvrir avec succès un coffee shop, café ou salon de thé avec une petite restauration.

Crédit photo : Unsplash

1. Définissez un thème

Il faut définir un thème, un style, une ambiance pour le coffee shop. Par exemple, british, new-yorkais, traditionnel, asiatique, vintage…  Cela permettra de définir la décoration et le type de produits proposés à la vente.

2. Investissez dans du bon matériel

Cela semble évident, et pourtant, certains créateurs de cafés ne se dotent pas de matériel professionnel pour leur cuisine. La raison est souvent liée au manque de budget, mais c’est une erreur : s’il y a bien un poste sur lequel il ne faut pas lésiner, c’est le matériel de restauration. Il est impossible de travailler correctement sans un bon matériel. Alors, exit le matériel ancien ou récupéré, ou pire du matériel de cuisine familiale, on oublie ! Vous devez impérativement acquérir du matériel professionnel et aux normes.

3. L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement

C’est peut-être le point le plus important. Il faut  déterminer un lieu stratégique, avec du passage et une vraie demande. Même avec la meilleure offre du monde, si votre coffee shop n’est pas visible, il fera un flop. Le bouche à oreille ne suffit pas. Une étude de marché dans le quartier et la rue visés est donc indispensable (enquête sur la concurrence et la demande). Vous pouvez demander par exemple aux gens du quartier combien ils seraient prêts à dépenser pour payer une formule dans votre café. Cette enquête vous aidera à établir votre chiffre d’affaires prévisionnel, et à établir une stratégie marketing.

4. Connaissez votre secteur

Surtout, veillez à connaître parfaitement le domaine dans lequel vous vous lancez. C’est l’erreur la plus fréquente commise par les créateurs, qui pensent pouvoir se passer de formations. Faites au moins un stage dans la restauration et une formation, un CAP. En plus, ça vous permettra de nouer des contacts dans le milieu qui peuvent s’avérer utiles (fournisseurs, partenaires, etc.). Si vous ne pouvez pas vous formez, associez-vous avec une ou plusieurs personnes expérimentées ayant des compétences complémentaires aux vôtres.

5. Investissez dans la publicité et le marketing

Même si vous avez un petit budget, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la publicité. C’est le moyen incontournable pour se faire connaître. La publicité doit faire partie de vos postes de dépense. Dotez-vous d’un site web et d’une page Facebook, passez des annonces dans le journal, distribuez des tracts dans les boîtes aux lettres du quartier, faites des partenariats locaux, des concours et événements pour faire connaître la marque… Invitez des blogueurs pour qu’ils parlent de vous.

6. Soignez la décoration

Ce conseil découle du conseil n°1. La décoration est très importante pour que votre coffee shop devienne un endroit à la mode. Elle est tout aussi primordiale que la cuisine servie. N’hésitez pas à vous faire aider par un spécialiste de la décoration, cela en vaut la peine et sera vite rentabilisé.

7. Offrez le wi-fi gratuit

Aujourd’hui, beaucoup se rendent dans les cafés pour travailler sur leur ordinateur dans un lieu cosy. Il faut donc leur offrir le wi-fi. Les touristes le recherchent aussi, et tous les lieux touristiques savent que c’est nécessaire.

8. Pensez aux enfants

Vous vous démarquerez des autres en étant kid-friendly. Réservez un accueil favorable aux enfants et prévoyez un équipement adapté pour eux (chaise haute, jeux…). Les lieux adaptés aux enfants sont encore peu nombreux… Vous attirerez ainsi des familles qui sont en quête de ce type d’espaces et ferez la différence. On parlera de vous dans les journaux et magazines spécialisés.

9. Des produits de qualité

Proposez du thé, du chocolat et du café de marques reconnues et réputées pour leur qualité. Même si cela est plus cher, les gens sont prêts à dépenser plus pour manger mieux. Le bio est également hyper tendance, alors si vous pouvez avoir des pâtisseries bio, par exemple, ou des boissons bio, vous mettez toutes les chances de votre côté pour être dans le vent.

10. Pensez aux régimes particuliers

Aujourd’hui, les lieux tendances qui attirent une clientèle bobo (ceux qui ont de l’argent à dépenser) proposent tous une offre pour les allergiques ou personnes ayant un régime particulier. Pensez donc aux végétariens, aux intolérants au gluten, au lactose, en proposant dans votre carte des produits pour eux.

11. Faites des opérations spéciales

Pour attirer une clientèle qui n’avait pas prévu de sortir, il existe une technique imparable employée par certaines chaînes et restaurants : les opérations spéciales certains jours. Typiquement, les jours les plus calmes type lundis, mardis… Proposez une promotion ces jours-là ou une offre spéciale.

 12. Des horaires larges et adaptés

Le type d’établissement que nous recommandons est un café proposant à la fois des douceurs sucrées à toute heure de la journée mais aussi une offre salée à l’heure du déjeuner (petite restauration rapide type salades, quiches, sandwiches, etc.). Cela permet d’attirer plusieurs clientèles : la clientèle du matin, celle des travailleurs le midi,  les adeptes de la pause goûter l’après-midi et ceux qui viennent pour l’after work. Avoir la plus grande amplitude horaire pour répondre à ces besoins, du petit déjeuner à l’after work est donc l’idéal. J’ai connu des cafés qui fermaient à 18h/18h30. Eh bien, c’est trop tôt ! Je peux comprendre que ceux qui font ça tiennent à leur vie familiale mais quand on se lance dans ce secteur, il faut faire une croix dessus, d’une certaine manière. En fermant avant 19h, on se coupe de la clientèle qui souhaite boire un verre après le travail. Dans cette optique, 19h30 me semble un minimum, 20h étant le mieux. D’ailleurs, les restaurants touristiques l’ont compris, qui proposent un service continu toute la journée.

Partager l'article :

Auteur de l’article : L'auteur

Je suis Lova. J'ai créé Joli Goûter en 2012 parce que j'adore le thé, le tea time et tout ce qui se rapporte à la gourmandise (pâtisserie, cake design, bonne cuisine). J'aime découvrir de nouvelles adresses et les partager. J'apprécie tout ce qui flatte aussi bien les papilles que les pupilles ! Ainsi que l'art de vivre qui y correspond.