L’histoire de la pause café

Le saviez-vous ? Le café n’a pas toujours eu bonne presse. Dans les années 50, le café était même considéré comme une boisson ringarde, sans grand intérêt. Son goût n’était pas recherché. En fait, elle était mal vue car jugée populaire, bas de gamme (à l’inverse du thé qui était historiquement associé à l’aristocratie). Il fallut un peu de marketing à l’américaine pour inverser la tendance…

Face à la baisse de consommation, le Pan-American Coffee Bureau re-popularisa la boisson, grâce à une vaste campagne publicitaire en 1952, qui avait pour slogan : « Give yourself a Coffee-Break — and Get What Coffee Gives to You. » John B. Watson, un psycho-sociologue ayant travaillé avec Maxwell House, rendit les « pauses café » à la mode dans les entreprises américaines. La courte pause que faisaient les ouvriers d’usine au cours de leur service fut renommée « coffee break » et utilisée dans la publicité. Au bout d’une année, 80 % des entreprises qui accordaient cette pause l’appelaient également « coffee break ». En instaurant le café dans cette institution qu’est la « pause », la boisson se répandit et redevint à la mode.

Historiquement, la pause café date du XIXe siècle, et a pour origine la ville de Stoughton dans le Wisconsin. C’était une pratique apportée par des immigrants norvégiens. Aujourd’hui, la ville de Stoughton célèbre chaque année la tradition de la pause café avec le Stoughton Coffee Break Festival.

Voici les publicités en question. J’aime bien le côté vintage…

Source : Uncommon Grounds : The History of Coffee and How It Transformed Our World

Crédits photos : The Hipster TipsterJonWilliamson, Manager.ro,

3rd planet

Partager l'article :

Auteur de l’article : L'auteur

Je suis Lova. J'ai créé Joli Goûter en 2012 parce que j'adore le thé, le tea time et tout ce qui se rapporte à la gourmandise (pâtisserie, cake design, bonne cuisine). J'aime découvrir de nouvelles adresses et les partager. J'apprécie tout ce qui flatte aussi bien les papilles que les pupilles ! Ainsi que l'art de vivre qui y correspond.